De chair et de sang

Ecrit par gabrielle.

Ashley Williams se souvenait trés bien de ce moment où elle avait entendu parler du Commandant Shepard pour la première fois. Elle était alors à peine engagée dans l’Alliance et en poste dans sa première formation militaire. Les informations rapportaient une attaque sur la colonie d’Elysium et dans les salles de pause et les couloirs, Ashley ne pouvait détourner les yeux des écrans où des survivants racontaient des histoires plus terribles les unes que les autres. Des images de destruction, de terres en flammes, d’aliens aux visages monstrueux et de cadavres carbonisés défilaient en boucle sous ses yeux horrifiés. Puis était apparu le visage presque juvénile mais résolu d’une jeune femme aux cheveux courts et en bataille et aux yeux noisettes brillants. Shepard avait apparemment contenue l’attaque à elle seule jusqu’à l’arrivée des vaisseaux de l’Alliance les plus proches, venus secourir la colonie. Elle avait reçu l’Etoile de Terra pour ses actions et Ashley n’avait jamais ressenti autant d’admiration pour quiconque.

 

Le sentiment n’avait pas disparu, ni même diminué plusieurs années plus tard quand Shepard était sortie de nulle part pour la sauver d’une armée de Geth sur Eden Prime, puis l’avait prise sous son aile à bord du Normandy. D’abord surprise et presque méfiante de l’accueil que lui avait réservé le Commandant, Ashley n’avait pu que constater de ses propres yeux pourquoi Shepard était la tête d’affiche de l’Alliance et l’un de ses officiers les plus célèbres et admirés. Elle avait alors embrassé la mission et son rôle sur le Normandy avec plus de détermination et de passion que jamais, bien décidée à prouver sa valeur à Shepard. Devenir amie avec elle et mériter sa confiance était la chose la plus gratifiante qu’elle ait jamais accomplie. Quand elle pensait qu’elle la suivrait jusqu’en enfer, ce n’était pas que des mots, Ashley le pensait avec conviction. Avec Shepard, Ashley n’avait peur de rien. Elle avait le sentiment d’être indestructible. Shepard était son héroïne.

 

Alors, quand vint Virmire, Ashley n’y réfléchit pas à deux fois avant de se proposer pour aller avec les Galariens dans ce qui ressemblait de trés près à une mission suicide. Sa gorge se serra quand elle s’éloigna avec le Capitaine Kirrahe mais elle se promit de rendre son Commandant fière d’elle.

Des heures aprés avoir quitté son escouade, Ashley se retrouva coincée sur la Tour AA, cernée par Geth et Krogans. Deux Galariens se vidaient de leur sang à ses pieds. Elle sentait son propre sang couler d’une blessure quelque part en haut de son visage. La chaleur de son fusil d’assaut lui brulait les mains malgré ses gants. Elle étudiait mentalement tous les plans imaginables pour sortir de ce mauvais pas et rejoindre le reste de l’équipe comme convenu. Mais aucune voie de sortie ne semblait possible. La fin semblait inévitable.

Quand la voix de Shepard craqua soudain dans son oreillette pour lui demander de se dépêcher de les rejoindre, elle ne put que répondre qu’elle ne pourrait pas. Elle se sentit alors avant tout triste à l’idée de décevoir Shepard en entendant l’angoisse dans le ton de sa voix.

Elle n’eut pas vraiment le temps de se lamenter sur le sujet cependant. Quelques secondes à peine plus tard, Shepard lui annonçait qu’elle était en route avec Garrus et Tali pour venir la chercher. L’espoir revint intantanèment et Ashley retrouva une nouvelle vague d’énergie et de résolution.

L’enfer se redéchaina sur eux juste après. Des renforts Geth s’approchaient de la position de Kaidan alors que Shepard était à mi chemin entre lui et elle.

 

“Retournez chercher Alenko!” hurla-t-elle dans son oreillette entre deux salves de tirs, quand elle sentit son Commandant hésiter sur la conduite à tenir.

 

Elle le pensait vraiment. C’était la meilleure chose à faire pour bien des raisons.Ashley avait aussi bien des raisons de vouloir mourir en héros. Pour Shepard. Pour sa famille.

 

La réponse de Shepard se perdit dans le bruit assourdissant des coups de feu. Ashley abattit un dernier Geth qui s’était approché trop prés à son gout, et ses boucliers et son oreillette grillèrent dans l’explosion. Elle sut alors que c’était la fin pour elle. Elle essaya quand même timidement d’appeler Shepard mais n’obtint que des craquements en guise de réponse. Son coeur se serra avec regrets à l’idée de ne pas pouvoir dire au revoir. Elle jeta un coup d’oeil hors de sa couverture, et tua un Geth de plus, le dernier de cette vague, mais elle pouvait déjà en voir une autre approcher. Elle se tourna vers Kirrahe et deux autres galariens à sa gauche et hocha la tête en signe d’encouragement. Elle, Ashley Williams, allait mourir avec une équipe de Galariens. Elle trouva une étrange satisfaction à ce constat. Elle attendit que ses boucliers se rechargent, que son fusil refroidisse. Finalement elle sortit de sa couverture en faisant feu, les Galariens sur les talons. Les Geth étaient déjà bien plus proches qu’elle ne l’aurait pensé et ses boucliers furent de nouveau vides avant qu’elle ne s’en rende compte. Elle tira dans la tête du Geth le plus proche, prit son fusil à pompe dans la main gauche pour en descendre un autre avant qu’il n’arrive à sa hauteur. Juste avant que tout ne disparaisse autour d’elle, elle espéra que ses amis s’en étaient tirés.

Quand elle se réveilla dans l’infirmerie du Normandy quelques heures plus tard, elle se sentit d’abord désorientée avant de reconnaitre le visage tiré de Shepard au dessus d’elle. Les événements de Virmire lui revinrent et elle esquissa un sourire.

 

“Tu l’as fait…” murmura-t-elle faiblement, sa voix sèche et chevrotante. “Tu l’as fait…” Une part d’elle pouvait à peine y croire, et son sourire s’agrandit quand elle sentit la main de Shepard serrer la sienne. C’était sans aucun doute la première fois que le Commandant avait un geste aussi familier pour elle.

 

“Hé, Kaidan,” fit-elle en tournant la tête de l’autre coté du lit où elle s’attendait à trouver le Lieutenant, soit en face de Shepard, soit peut-être dans le lit à côté du sien.

 

Mais il n’était pas là et Ashley se sentit nauséeuse. Elle se retourna vers Shepard et la regarda avec plus d’attention. Elle avait de profondes cernes sous les yeux, et Ashley se demanda si elle avait pleuré. Elle ne pouvait pas imaginer Shepard pleurer.

 

“Il ne s’en est pas sorti Ash,” lui dit doucement Shepard, et elle sentit sa gorge se nouer. “Nous n’avons pas eu le temps de revenir pour lui aussi…”

 

Ashley ne pouvait en croire ses oreilles. Elle resta immobile, à regarder Shepard fixement, comme si elle s’attendait à ce que le Commandant lui dise que c’était une plaisanterie, que bien sur, elle était revenue pour Kaidan et l’avait également sauvé. Elle était Shepard aprés tout, non? Elle pouvait tout faire.

Mais Shepard continua juste à la regarder de ses yeux fatigués et terriblement tristes et inquiets, et Ashley sut que c’était bien réel, que Kaidan était mort.

Alors, pour la toute première fois depuis qu’elle l’avait rencontrée, Ashley vit quelque chose d’autre en elle que la tête d’affiche de l’Alliance, que l’héroine d’Elysium, que le soldat indestructible, que le Commandant. Elles se regardèrent un long moment en silence, un long moment pendant lequel Ashley aurait voulu dire quelque chose, mais où sa gorge était si serrée qu’elle ne pouvait prononcer un son. Elle finit par baisser les yeux et serra simplement sa main en retour jusqu’à ce que Shepard ne finisse par se dégager.

 

“Je dois aller préparer le debriefing.”

 

“Je vous rejoins dans quelques minutes,” s’entendit-elle répondre.

 

Shepard hocha la tête brièvement et Ashley la suivit du regard alors qu’elle se dirigeait vers la sortie. Quand la porte se fut refermée, et que ses pas eurent décru en direction de l’escalier, Ashley se laissa lourdement retomber sur son oreiller. Ses épaules se mirent à trembler légèrement et elle ne tenta pas de retenir des larmes qu’elle ignorait avoir retenues.

 

Trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire


sept × = 28

Must be tuesday.net © 2013
60 requetes. 0, 398 secondes.